Saône-et-Loire

samedi 1er juillet 2017

Mâcon (71000)


JPEG - 273.6 ko JPEG - 101.6 ko

Cimetière St Brice

au carré 3 : plaque des anciens scouts de Tournus à leur chef
sur la tombe de Francis MASSARD (1900-1971),
Éclaireur Mâconnais avant la guerre de 1914
avec l’abbé Ferret,

Francis Massard avait fait le premier Chamarande de 1923,
et fondé plusieurs troupes sur Mâcon
et une à Tournus.


Henri Picard EdF

Cimetière de Mâcon-Flacé

Tombe d’un Éclaireur de France :

Henri Picard
JPEG - 1.5 Mo

Chagny (71150)


Centre Abbé Jérôme Falconnet
qui fut le fondateur en 1908 de Etoile Louhannaise (qui existe toujours)
débuta une forme de scoutisme catholique.

St Nizier sur Arroux (71190)

Calvaire Plaques

Au nord-est de la commune, à 4 km du village, sur la D994.

Calvaire de François Pottier Routier-Scout du Corps Franc Pommiès

avec Jean Domerc et Edmond Pallarès
tous les trois morts mitraillés
par erreur par l’aviation alliée
le 8 septembre 1944.

Le Creusot (71200)

Cimetière municipal

JPEG - 228.3 ko JPEG - 495.6 ko Tombe familiale de Daniel GEY avec croix scoute
dont le nom, avec celui d’autres scouts,
est également gravé sur le monument aux morts du Creusot.

Daniel Gey, scout à la IIème Le Creusot (St Henri)
et routier au Clan Duguesclin,
est mort pour la France, en Tunisie en 1956,
à l’âge de 21 ans.

Dossier par son père disponible au Mémorial de Riaumont.

Beaubery (71220)


Sur le mont Châtelard, à 500 m au nord-est du village
monument de la Résistance JPEG - 68 ko
avec entre autres :

  • Paul BOURCET mort pour la France à 20 ans, le 8 juin 1944 sur la route de Paray le Monial - Charolles au barrage FFI du passage à niveau.
    Il avait été scout de France et louveteau (1933-36) à l’école st Joseph de Charolles avec l’abbé Couette et cheftaine Chaussivert.
  • Bruno QUINCHEZ
    grièvement blessé au combat dans les environs.
    Interné à Montluc, après avoir été torturé, il est fusillé à 20 ans le 1 février 1944.
    JPEG - 378.8 ko Bruno Quinchez était scout de France, ancien élève de Sainte-Croix de Neuilly,
    routier à Lyon au clan Albert de Mun depuis 1941.
    Sorti de St Cyr en juin 1943, requis pour le S.T.O., il avait pris le maquis au clan Jeanne d’Arc.
  • Abel TAMAIN, louveteau, scout (patrouille du Lion) et Routier à Charolles,
    déporté et mort pour la France à Mauthausen
    le 30 mars 1945.
    JPEG - 526.7 ko

Sennecey le Grand (71240)


A La Gaze 1,5 km au sud-ouest de Sennecey, à l’ouest de l’autoroute, sur la D332 :
JPEG - 374.7 ko
Mémorial (international) des SAS (Special Air service)
anglais, belges et français tombés durant la seconde guerre.

Parmi les noms des 195 Français, on trouve plusieurs scouts :

  • Calloc’h de KERILLIS Alain, MpF le 18 juillet 1944 à Bieuzy les Eaux 56 (ce n’est pas son nom qui est gravé, mais son surnom : SKINNER R !)
  • Gaultier de CARVILLE Gérard, louveteau et scout à la 93e Paris (St Lambert de Vaugirard), scout puis CP à la 1re Vannes, mortellement blessé à la tête de son maquis à Rosporden (29), MpF inhumé dans le village de Guiscriff (56).
  • HUSSON Charles, Scout de France à la troupe Foch de Chaumont, mort pour la France le 5 août 1944 à Vannes (56).
  • TISNÉ François, Scout de France au groupe Massillon de Paris, mort pour la France le 13 juillet 1944 à Trédion (56).
  • TOURNERET Jean-Paul, Routier au Clan St Paul du Havre, MpF torpillé en mer le 17 août 1942.
  • ZIRNHELD André, scout et louvetier à la 26e Paris (St Jean de Passy), MpF le 27 juillet 1942 en Lybie, auteur bien connu du texte qui deviendra la Prière du Para.
    JPEG - 129.2 ko
    Une des deux plaques posées devant le monument porte (avec fautes d’orthographe !) la célèbre définition que De Gaulle donna des paras de la France Libre :

Pour les parachutistes, la guerre ce fut le danger, l’audace, l’isolement.
Entre tous, les plus exposés, les plus audacieux, les plus solitaires ont été ceux de la France Libre.

Coups de main en Crête, en Lybie, en France occupée ; combats de la libération en Bretagne, dans le Centre, dans l’Ardenne ; avant-garde jetée du haut des airs dans la grande bataille du Rhin ; voilà ce qu’ils ont fait, jouant toujours le tout pour le tout, entièrement livrés à eux-mêmes, au milieu des lignes ennemies.

Voilà où ils perdirent leurs morts et récoltèrent leur gloire.
Le but fut atteint, la victoire remportée.
Maintenant, que la bassesse déferle !
Eux regardent le ciel sans pâlir et la terre sans rougir.

Charles de Gaulle, 6 juin 1953

Bergesserin (71250)


JPEG - 459 ko Monument au commando de Cluny,
avec le nom des tués,

parmi lesquels Jacques CHARVET
scout à la 1re Chalon sur Saône
mort pour la France à 20 ans, le 18 novembre 1944.

Cluny (71250)

Rue Albert Schmitt JPEG - 8.2 ko Rue Albert Schmitt, Éclaireur de France,
professeur au lycée technique de la ville,

mort au maquis de Cluny
et enterré au carré militaire de Cluny.

(ancienne plaque de la stèle où il est tombé,
à Bourgvilain)

Tombe de l'abbé DUBOIS
Au cimetière de Cluny :

voir aussi a tombe de l’abbé DUBOIS (carré « EF »)
avec une croix scoute posée par les anciens de son groupe.

Montceau les Mines (71300)


Rue du Commandant René Mouchotte.
Ce Compagnon de la Libération était aussi un scout à la 19e Paris
qui portait encore sa croix de promesse scoute sur le tableau de bord de son avion.

Voir livre 100 Scouts morts pour la France p.237-238.

Autun (71400)


Rue du Lieutenant-Colonel Brunet de Sairigné (D 978 à la ZAC de Bellevue).

Paray le Monial (71600)


Basilique et chapelle des apparitions du Sacré-Cœur.
Rassemblement annuel des Guides-Aînées AGSE.

Le Breuil (71670)


Le château du Breuil est devenu centre national de formation des SGdF.
C’est là qu’eurent lieux les premières formation de Chef de Clan pour la Route des Scout de France.

Marmagne (71710)

sur la D680, 2 km nord Marmagne

Monument des fusillés portant le nom deLouis BOIRE.
scout au Creusot (St Henri)
résistant du bataillon Constant, auteur de nombreux sabotages.

Charnay-lès-Mâcon (71850)

église Ste Madeleine

JPEG - 7.3 ko JPEG - 103.9 ko Remarquer sur le tympan de cette église romane
le Christ bénissant au salut scout,
entouré de St Pierre et Ste Marie-Madeleine.

C’est l’œuvre en 1991 de Pierre (décédé) et Philippe Griot,
sur commande du Père Bernard REBUFFET (décédé 23 avril 2013) ancien SdF
aumônier SdF, et puis pendant près de 25 ans aumônier des guides et scouts d’Europe de Charnay et Mâcon (1977 à 2002).

Place de l’Abbé Antoine Ferret

curé de Charnay, qui fut le fondateur des Éclaireurs Mâconnais dès 1913.
Ses troupes intégrèrent ensuite les SdF à leur fondation en 1920.

Serrières (71960)

Tombe avec plaque posée pour un aumônier routier : abbé Georges Leaumorte.
abbé Georges Leaumorte
icones_peda N’hésitez pas à nous signaler vos découvertes !

Le jeu de piste continue...