Corrèze

jeudi 6 juillet 2017

Tulle (19000)

Rue Jean SERVRANCKX

Polytechnicien en 1938, routier au clan Charles de Foucauld à Tulle
mort pour la France en déportation à Gusen (Mauthausen III)
le 15 février 1945.

Rue Henri Martrice

caserne Marbot

Cour centrale Henri MARTRICE
JPEG - 133.4 ko Enfant de troupe à l’Ecole Militaire Préparatoire Technique de Tulle de 1937 à 1942,
Henri Martrice fut décoré, en 1939, pour avoir sauvé un enfant de la noyade.
Scout de France à Condé sur l’Escaut,
ce résistant fut fusillé à 19 ans le 9 mars 1944 au fort de Bondues.

Une plaque reproduit sa dernière lettre qu’il a envoyée à sa mère, quelques heures avant d’être fusillé par les Allemands :

JPEG - 206.6 ko Loos, le 9 mars 1944 - 14 h. 30.
« Ma chère Maman ;
Tous mes chers Parents, A l’heure où vous recevez cette lettre, je ne souffre déjà plus. Un officier allemand est venu nous annoncer que le jugement était confirmé. Toutes vos interventions ont malheureusement échoué. Je ne doute pas un seul instant que vous avez tenté l’impossible pour me sauver ; il n’y a qu’à s’incliner devant le destin. Quand j’ai décidé, à l’âge de 13 ans, de m’engager dans les enfants de troupe, déjà je me sentais l’âme d’un soldat. J’ai toujours décidé de mourir de cette façon. Aujourd’hui, je suis à deux doigts de la mort et je n’ai même pas peur. J’accepte la volonté de Dieu avec courage.
Dans 2 heures environ, j’aurai rejoint le royaume de Dieu : j’y retrouverai mon cher papa. Ma chère maman, je vois d’ici ta peine énorme ; que veux-tu, c’est la volonté de Dieu. Tu as déjà bien souffert dans la vie et après avoir vu ton mari tué à la guerre, c’est ton fils qui s’en va, moins glorieusement peut- être, mais enfin... Surtout ma dernière volonté est que tu sois courageuse, très courageuse. N’oublie pas que tu as encore Roger et Gisèle à élever, à éduquer. Peut-être un jour le Bon Dieu te récompensera. Fais part de la nouvelle à tous mes amis, toutes mes connaissances. Dis à tous, que dans ce que j’ai fait, j’ai cru reconnaître là mon devoir : que je meurs avec la satisfaction du devoir accompli.
J’admets que je trouve la sentence un peu dure, mais ce sont là les lois de la guerre. Il n’y a qu’à s’incliner.
Ma chère maman surtout ne me plains pas, pense que je meurs d’une mort qui m’est douce. Tous mes chers parents, je pense à vous dans mes derniers moments. Bons baisers à tous. Adieu. Ma chère maman, cher frère, chère soeur, je vous embrasse tous de tout cœur. Adieu. Votre fils qui meurt avec la satisfaction du devoir accompli. Martrice »

Brive La Gaillarde (19100)

Rue Jean Traversat

JPEG - 383.1 ko
(voir à l’article où il est tombé :
dans l’Indre)

Rue Gérard Mialet

Scout de France à Brive La Gaillarde,
Lieutenant mort pour la France en Algérie le 27 décembre 1961,
qui a donné aussi son nom à une promotion Promotion d’Élèves du Prytanée National Militaire (1993-1995).

Rue César Geoffray

Musicien, compositeur, César Geoffray fonda la Chorale Interfédérale du Scoutisme Français et le mouvement des chorales mixtes « A Cœur Joie ».

C’est à l’âge de quarante ans qu’il décida, en 1942, de prononcer à la fois sa Promesse et de prendre son Départ Routier devant la primatiale St. Jean de Lyon.

Voutezac (19130)


Place André Lalande
Scout de France de la 2e Nancy avant de s’engager (FFL 13è DBLE). Compagnon de la Libération.

Beynat (19190)


JPEG - 54.5 ko Sur le monument du maquis
de ceux qui furent fusillés
à Beynat le 29 juillet 1944.

on trouve les noms de :
JPEG - 124.3 ko JPEG - 60.7 ko

  • Bernard HALLER
    RS, routier du clan St Martin de Limoges et au clan Ste Odile d’Obernai.
  • René BOUVY, ami de Bernard,
    et routier comme lui au clan Ste Odile d’Obernai .
    JPEG - 66.3 ko
    JPEG - 569.5 ko
    Camps (19430)


    Croix scoute (marquée « Scouts de France - Villemomble - 2003 »)
    au dessus de la statue de Ste Germaine
    au sanctuaire N.-D. de Belpeuch
    JPEG - 59.2 ko

icones_peda N’hésitez pas à nous signaler vos découvertes !

Le jeu de piste continue...