Territoire de Belfort

samedi 1er juillet 2017

Belfort (90000)

Dans les fossés du Château (face à la tourelle de char)

Plaque de bronze pour les ROUTIERS clan Guy de Larigaudie

Le clan en son entier fut décoré de la de la Médaille Résistance le 21 Juillet 1946.
Seules 15 collectivités (Lycées, Hopitaux, Couvents ) reçurent cette médaille de la Résistance.

Citation Médaille de la Résistance

Rapport justificatif Clan

"Les routiers du Clan Guy de Larigaudie, pendant la Résistance clandestine et au cours des combats qui ont délivré Belfort, soit au Maquis, soit dans la 1ére Armée Française, soit comme agents de liaisons, ont toujours donné le plus noble exemple des qualités de la jeunesse française.

Volontaires pour les missions les plus dangereuses, leur courage, leur abnégation n’a connu de limite que la mort. Tous avaient accepté le suprême sacrifice pour la Patrie, tous ont tenu leur serment de vivre libre ou mourir .

Sur les 24 Routiers du Clan Guy de Larigaudie, 11 sont morts pour la France. Ils demeureront l’ exemple le plus beau de la jeunesse française. Honneur à eux ! "

Voir rapport justificatif complet

Extraits du livre de Louis Fontaine « Mémoire du scoutisme » :

Le scoutisme belfortain est directement issu de la fondation de la Troupe 1re Belfort en 1930, implantée sur la paroisse Notre Dame, grâce au sénateur du Territoire Louis Viellard (Membre du Conseil d’Administration des SDF depuis 1924). Peu avant la seconde guerre mondiale, le scoutisme se trouvait relativement bien implanté sur l’ensemble du Territoire de Belfort avec 4 groupes en ville, un clan et des troupes ou des patrouilles dans la plupart des localités avoisinantes. La débacle désorganisa toutes les unités et l’occupation interdit tout scoutisme officiel.

C’est en 1941/42 que la « pré-route » de la 3e Belfort, déjà formée en 1939 autour d’André Tisserand, démarra véritablement par un camp volant dans les Vosges auquel participa une douzaine d’équipiers. L’abbé Dufay, aumônier au lycée de garçons, devint l’âme du clan naissant qui prit le nom de Guy de Larigaudie qui venait de tomber récemment au Champ d’Honneur.

Dès le début de 1944, le clan prit une part très active dans la Résistance à l’occupant allemand. Les routiers explorèrent la région nord de Belfort pour relever les sentiers, les pistes, les points de relais, les lieux de camp et d’observations. Ils se familiarisèrent avec le terrain dans la région des crètes du Ballon d’Alsace, de la Planche des Belles filles et des forêts environnantes.

Le 5 septembre 1944, la mobilisation - à laquelle participa la plupart des routiers du Clan de Belfort auxquels s’étaient joints des routiers E.U - eut lieu . Leur histoire se confond alors avec celle du Groupement F.F.I./T.B. Malheureusement, l’avance des troupes françaises et alliées bloquées aux portes de Belfort laissait le Groupement sans armement valable à la merci des attaques allemandes. Sur 800 hommes qui y prirent part 105 furent tués.

Certains membres du Clan restés en ville furent arrêtés et déportés à la suite d’une grande rafle effectuée le 14 septembre. Beaucoup durent reprendre une vie clandestine en attendant la percée libératrice du 20 novembre. Nombreux furent ceux qui traversèrent les lignes pour aller s’engager dans la 1re Armée française avec, à leur tête, l’abbé Dufay qui prit le grade de commandant.

Sur 24 scouts-routiers du Clan Guy de Larigaudie, 11 tombèrent soit dans les combats de la Résistance, soit sur le front, soit encore dans les camps d’extermination.

Leur aumônier, l’abbé Dufay, alias le commandant Dufay, fut tué sur le front d’Alsace peu après la libération de Belfort.

Sources et documents concernant les Clans de Belfort :

  • Bulletin de la Société Bellefontaine d’Emulation. N° 78/1986. Article de Dominique Varry « Jalons pour une histoire
  • des Scouts de France de Belfort. 1929/1945.« -* Coupures de presse de »L’Est Républicain« du 25 novembre 1945 : »Les Scouts... des enfants ? Non... des héros  -* La presse SDF , notamment »La Route« et »Le Chef » 1947/1960
  • Conversation en Juillet 1995 avec M.M. Louis Bertrand et René Nobel anciens du Clan Larigaudie et responsables SDF .
  • Documentation du Laboratoire Scout de Riaumont.

Voir aussi livre 100 Scouts morts pour la France pages 101-103

Belfort (90000)

A l’intérieur de la caserne du 35ème R.I.

Allée Paul Doncœur, inaugurée en 2009

Belfort (90000)

Stèle - inaugurée le 1 septembre 1996 - à la mémoire d’André Baumann et de Salvador Séréna « Dodor » Séréna, routier du Clan Guy de Larigaudie

Tombés à cet endroit le 29 septembre 1944, après avoir attaqué un side-car allemand.

(cf. le Fouineur n°42 de juin 2004 p. 22).


Navigation

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123