Hautes-Alpes

lundi 10 juillet 2017

la Laye (05000)


JPEG - 36.1 ko
Au Nord de Gap, au dessus de la ville,
sur le bord de la N.85
à l’entrée du hameau de la Laye

Grande stèle d’Amédée Para avec 4 croix potencées sculptées
Au Scout de France Amédée Para
tombé à 18 ans au combat du 17 juillet 1944.

Sa citation à l’ordre de l’Armée :

"Magnifique Scout de France, bien que venant de rejoindre les F.F.I., a tenu à participer avec son unité au combat de Laye, le 17 juillet 1944. A pris sur lui d’assurer une mission très dangereuse, est parti sous un feu d’armes automatiques.

Mortellement frappé à dix-huit ans, son sacrifice illumine d’une gloire impérissable les Scouts de France et son exemple rayonnera à jamais sur tous nos jeunes."

Amédée Para Stèle à Amédée Para Amédée Para, né en 1926, faisait partie du 2e Groupe/SDF de Gap pendant la guerre où il fut éclaireur puis routier. En août 1942, au pèlerinage du Puy réservé à la Route, sa troupe fut exceptionnellement désignée pour y participer avec une centaine d’autres éclaireurs. C’est lui qui marcha en tête de cette délégation en portant le gonfanon de Pierre-Louis Gérin, CNE, mort le 9 janvier précédent, lors du naufrage du « Lamoricère ».

En 1944, il assura des liaisons avec le maquis de Champour dans les Hautes Alpes. Désireux de participer aux opérations qui avaient débuté avec le débarquement, le 6 juin 1944, il regagna ce maquis le 15 juillet. Le 17 Juillet, au cours d’un accrochage avec une patrouille allemande auquel il participait, deux groupes de résistants risquèrent d’être coupés durant le repli. Il proposa de tenter une liaison pour prévenir les camarades de la manœuvre. « Ce sera ma B.A. de la journée » dit-il. Après avoir fait quelques mètres il fut immédiatement repéré et abattu.
JPEG - 191 ko JPEG - 103.3 ko
Dans le hameau de la Laye également,
à côté de l’endroit où fut tué Amédée Para,
grand monument à la Résistance
avec une plaque,
et le nom d’Amédée Para.

Sur le mur du cimetière également,
plaque avec Amédée Para.

Gap (05000)

Rue Amédée Para (voir ci-dessus)

Rue Amédée Para
Voir plaquette biographique éditée par les Scouts de France de Gap en 1945 (Kim n°22 p.6).

Rue Georges POUGET

Scout de France à Gap
FFI mort pour la France le 1er Septembre 1944 à la libération d’Angoulême.

Puy-Saint-Pierre (05100)


Oratoire à Notre-Dame de la Route
JPEG - 313.5 ko

La Saulce (05110)


JPEG - 404.8 ko
Oratoire avec une petite statue de Notre-Dame de la Route
(selon le modèle de Charles Jacob).
JPEG - 213 ko

La Bâtie Neuve (05230)


sur la D214t, entre les Aubins et le pont sur le ruisseau de St-Pancrace
JPEG - 111.1 ko
« cabane des scouts » (en forme de tente de patrouille)

La Salle des Alpes (05240)


PNG - 851.4 ko PNG - 845.7 ko Au hameau du Bez, en direction de pré Long

oratoire à Notre-Dame de la Route
construit en 1950
à l’initiative de l’abbé Grossan,

avec statuette en bois de la Vierge
réalisée par le sculpteur Robichez.

Ancelle (05260)


JPEG - 515.8 ko JPEG - 41.4 ko Ancien (?) centre Jeunesse et Montagne « Robert Pasteau »

qui fut un des fondateurs du scoutisme de l’air

Mort pour la France le 25 mai 1940,

il portait sur sa poitrine l’insigne scout.

Brutinel (05500)


JPEG - 68.9 ko
au carrefour entre la N85 (route Napoléon) et la D14
en direction (sud) de Laye
oratoire moderne de Notre Dame de la Route « à l’étoile »
(depuis la prise de cette photo, la statue a été volée
et remplacée par une autre plus petite).

Ceillac (05600)


Oratoire Ste Barbe
en bordure de la D. 60, au lieu-dit Le Pied du Méleze
érigé par les scouts d’Orange en 1960.
JPEG - 214.1 ko

icones_peda N’hésitez pas à nous signaler vos découvertes !

Le jeu de piste continue...